Mosta et son dôme
scattered clouds 19.99 °C

Au centre de Malte, Mosta fait l'objet de plusieurs légendes urbaines. La ville est  encerclée de plusieurs lieux historiques, comme les remparts de Victoria construits par l'Empire britannique pour protéger l' île des invasions venues du Nord.

local_activity
photo_camera
location_city

Le dôme de Mosta, dédié à l'Assomption, est le troisième plus grand dôme au monde.  L'église, plus connue sous le nom de rotonde Sainte-Marie, a failli être détruite lors de la Seconde Guerre mondiale - une bombe de la Luftwaffe allemande a transperçé le dôme de l'église mais sans jamais exploser, tandis que deux autres bombes ont rebondi sur le dôme avant d'atterrir dans le square sans jamais exploser elles non plus. Une réplique de la bombe a été installée à l'intérieur de l'église comme mémorial dédié à ce "miracle".

Construite entre 1833 et 1871 sur le site d'une ancienne église, elle fut dessinée par Giorgio Grognet de Vasse, qui s’était inspiré du Panthéon de Rome.

Toujours à Mosta, la chapelle Speranza - située près de la vallée Speranza - vaut également le coup d’œil. Selon la légende, durant l'invasion turque (entre 1760 et 1761),  une jeune fille - qui gardait un troupeau de moutons en compagnie de ses frères et soeurs -, n'étant pas parvenue à s’échapper à temps, aurait trouvé refuge dans une grotte où elle pria Notre-Dame. Celle-ci serait alors intervenue et aurait tissé une toile d’araignée sur l'entrée de la grotte pour la protéger. Les envahisseurs turques n'ont jamais pensé à chercher dans cette grotte puisque la toile d'araignée était intacte. Ils ne l'auraient donc jamais trouvée.

Laissez-vous séduire pas les nombreuses légendes urbaines lors de votre visite à Malte!

1